Change tes circuits neuronaux !,  Zoom sur…

« Quel exotisme ! »

L’autre jour, j’ai vécu une expérience assez… bizarre… désagréable… dérangeante…

Ça s’est passé lors d’un buffet après une conférence de presse… Oui, vous savez maintenant que j’adore les buffets hihi ! Non, quand même, je ne vais pas aux conférences que pour ça… quoique…

Bref, donc, après m’être goinfrée de mets salés, je suis passée au plateau des desserts (haha ! on dirait vraiment que je vis uniquement pour ça xD… en même temps, je serai une mauvaise Grognasse si la bouffe n’était pas ma priorité, n’est-ce pas, Ö Ma Reine, tmtc ?)…

Donc, j’étais au plateau sucré, quand un homme, plutôt âgé (je dirais fin soixantaine, soixante-dizaine), se tourne brusquement vers moi, ouvre de grands yeux ronds en me regardant fixement et sort : « Ouaw ! Quel exotisme !! Je suis sûr que je peux deviner de quel pays tu viens ! »

J’ai mis quelques minutes à comprendre que c’était de moi qu’il parlait… J’avais envie d’avoir mal entendue. J’étais tellement sonnée par ses propos. Je savais pas comment je devais réagir. Je suis restée muette, en essayant de trouver quoi répondre. Vous savez, c’est comme quand on vous donne un coup bien placé dans l’estomac et que vous avez le souffle coupé. Bah, c’était exactement ça, un bel uppercut en plein foie, qui te fout à terre pendant plusieurs minutes !

Ce qui m’a choquée, c’est que d’un coup, je me suis crue au zoo, comme une bête de foire, une curiosité qui intrigue et attise les regards interrogateurs. Le pire, c’est que le mec continuait à parler en mode normal, comme si ce qu’il venait de dire était tout à fait normal, c’était visiblement un compliment pour lui… Ensuite, il s’amusait à essayer de trouver « mon pays d’origine », « Tu viens d’Afrique ? Afrique de l’Ouest ? »… Après, j’ai réussi à baragouiner que je suis Française et ce con me sort : « Ah ok, tu viens des Antilles ! » Déjà, d’où tu me tutoies, mec ? Est-ce qu’on a élevé les cochons ensemble ou bien ?

J’avais envie de lui balancer une bonne réplique en plein dans les dents, mais c’était la panne sèche…

J’étais verrouillée à la discussion, mais, lui, il continuait, trop occupé à s’écouter parler, et à dire qu’il avait beaucoup voyagé en Afrique, pour voir qu’il y avait un gros malaise. J’osais plus rien dire, c’est limite si je regardais pas le sol… J’ai ressenti une honte bizarre… Pourquoi avoir honte ? Avoir honte de quoi ? De mes origines ? Honte qu’il ait osé me parler avec si peu de respect ? Ce qui faisait de moi quelqu’un qui ne mérite pas d’être respecté et à qui on peut dire n’importe quoi, tout ce qui nous passe par la tête, même les pires insultes ?

J’ai eu du mal à qualifier cet épisode de raciste, je me disais que c’est bien pire que ça, le racisme. C’est beaucoup plus violent et on n’a aucun doute quand ça dérape. Mais pourtant, je ne peux pas nier le fait que je me sois sentie aussi mal. Ça prouve que ce n’était pas normal d’entendre de tels propos.

Alors, non, ok, il ne m’a pas dit « sale Noire », il ne m’a pas insultée ni demander de rentrer chez moi, mais ses mots étaient aussi tranchants pour moi… Pourquoi minimiser ce que j’ai ressenti ?

Ce n’est pas parce que les mots utilisés n’étaient pas insultants que je n’ai pas le droit de me sentir insultée… On ne connaît jamais la sensibilité des autres, alors pourquoi se permettre de leur parler n’importe comment, comme si c’était nos potes de toujours à qui on fait des petites blagounettes ?

Ce qui est clair pour moi : ce n’est pas ok du tout qu’on me dise ce genre de choses ! Mon seuil de tolérance n’était déjà pas très haut, mais là, il est descendu au niveau – 50 !

Ce que je sais : la prochaine fois, je serai prête à répondre et je ferai en sorte que la gêne change de camp !

Good luck à la personne qui se trouvera en face de moi ce jour-là… elle va regretter d’être née et d’avoir croisé ma route mouhaha !

Je finirai en faisant un appel à la tolérance et à l’acceptation d’autrui. On ne connaît jamais les autres vraiment, ne les jugeons pas et arrêtons de les mettre dans des cases avant même d’apprendre à les connaître. Je trouve ça tellement triste… Je pense qu’il serait vraiment temps qu’on se respecte plus les uns les autres !

Much Love to you all 💖

Christelle alias TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *