Change tes circuits neuronaux !,  Zoom sur…

« C’est tout le mal que je te souhaite »

Vous connaissez ma passion pour les expressions françaises.

Aujourd’hui, j’aimerais parler de celle que beaucoup utilisent sans en comprendre la portée et l’énergie véhiculée par les mots choisis.

Vous êtes-vous déjà entendu dire : “C’est tout le mal que je te souhaite” ?

Cette expression traîtresse, qui se fait passer pour positive, est en fait chargée en négativité. Non, je n’exagère même pas.

Beaucoup sont ceux qui utilisent cette phrase ambivalente, qui sont superstitieux. En gros, pour ne pas “porter malheur” à l’autre et au lieu de lui dire qu’on lui souhaite du bien, on dit qu’on lui “souhaite du mal”, comme pour tromper le “diable”… Tordu, n’est-ce pas ?

Bien sûr que c’est tordu… et schizophrène aussi…

C’est comme quand on dit que souhaiter bonne chance porte malheur et qu’on dit “merde” à la place. Mais, qui a inventé cette débilité au juste ?

Pourquoi utiliser des chemins détournés et dire le contraire de ce qu’on pense, de ce qu’on veut ?

Est-ce une pratique typiquement française ?

Comme le fait d’avoir honte de sa réussite et de la minimiser. Il ne faut surtout pas trop briller, fais gaffe, tu vas aveugler les autres, quel égoïsme ! Ternis ta Lumière, diminue ta Puissance et n’aie surtout pas confiance en toi, c’est déplacé !

Ces expressions, qui semblent anodines, sont en fait chargées de culpabilisation. On nous apprend à avoir honte de nos talents et de nos dons. Ça devient normal. Et tout ça est appuyé par le choix des mots.

Car, qui dit mot, dit aussi énergie. Logique.

On dira ce qu’on veut mais il ne s’agit que d’énergie, en fait. Observez comment vous vous sentez quand on vous dit « Tu es nul(le) ». Quelles émotions vous submergent ? A l’inverse, quand on vous dit « Tu es génial(e) », voyez comment vous vous sentez. Je ne l’invente pas : les mots ont un énorme pouvoir. Le nier est une erreur.

Dans le livre « Les 4 accords toltèques », l’auteur Don Miguel Ruiz le dit bien : avec les mots on peut jeter des sorts sans même le savoir.

Donc, choisissons bien les mots qu’on utilise pour parler de soi, des autres, de la Vie en général. ça peut créer une vraie différence. On peut créer le Paradis ou l’enfer sur Terre.

Voilà ma réflexion sur le sujet 😀

Much Love to you all 💖

Christelle alias TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *