Change tes circuits neuronaux !,  Zoom sur…

Bilan 2010’s, la décennie du challenge !

Elle est arrivée bien vite, l’heure du bilan de la décennie 2010 a sonné.

Trop bizarre de se dire que 10 ans sont passés… 10 ans… Ouaw !

Avant de me retourner sur tout ce qui avait pu se passer pendant toutes ces années, j’ai été prise d’une sorte de nostalgie, de mélancolie et d’amertume. Heureusement après, j’ai fait l’exercice de Marie Forleo « Decade in Review » et j’ai pu voir que pendant les dernières années qui s’étaient écoulées, j’avais fait ENORMEMENT de choses ! Je n’avais jamais réalisé à quel point je m’étais engagée pour créer la Vie que je voulais vivre ! Ouaw, juste Ouaw ! Je ne peux qu’être fière de moi !!

Ces années n’ont pas été faciles à vivre pour moi. Mais, je pense que c’était encore plus lourd parce que j’essayais de tout comprendre et tout décortiquer avant d’accepter, alors que parfois, la seule chose à faire est de juste accepter. Dire « ok, je comprends pas pourquoi c’est arrivé, mais j’accepte de traverser ça ! »

Parfois, se dire ces quelques mots suffit à dissoudre un gros noeud qui était déjà en train de se former. Ça allège et ça permet de dépasser toute situation qui pourrait nous plomber. 

J’ai l’impression que la tendance à trop réfléchir et à tout décortiquer, bloque des choses qui ne sont censées qu’être passagères dans nos Vies. Et, après, bien sûr, on se retrouve englués dans des expériences pourries et dont on n’arrive plus à se défaire. Et, plus on se ferme, en voulant que ça s’arrête, plus l’étau se resserre et plus on étouffe.

Et, ensuite, c’est malheureusement très souvent un choc émotionnel ou physique violent qui va venir nous réveiller et nous faire tomber du manège… et ça, c’est très douloureux.

Pourquoi en arriver là, à ce niveau de douleur intense ? Est-ce utile ? 

Je suis persuadée que non.

Pourtant, il y a cet attrait. Comme si c’était la normalité de souffrir, d’avoir mal. « C’est la Vie », qu’on nous dit. Et, si c’était pas le cas, en fait ! Si on pouvait juste choisir. Je crois plus à ce choix basé sur le libre arbitre.

Ces dernières décennies, écrire m’a vraiment aidée à tenir le coup dans les moments difficiles. Décortiquer et comprendre ce que je vivais aussi. Mais, je crois qu’à un moment, j’ai dû passer une sorte de « mur du son de la décortication », qui fait que je suis passée du côté de la sur-interprétation et de la prise de tête aggravée. Pour cette nouvelle décennie qui se profile déjà à l’horizon, j’ai envie de beaucoup plus de légèreté !

Je m’engage à éteindre mon cervelet avant qu’il y ait surchauffe. L’important, c’est ce qu’on vit finalement, les écrits restent, certes, mais le vécu, c’est ce qui compte le plus !

La Vie n’attend que nous, si on veut bien y prendre part !

Voilà le mot de la fin de cette décennie !

On se retrouve en 2020, pour une merveilleuse décennie à vivre et savourer au maximum !!!

Beau réveil(lon) à tous !

TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *