Art, Expos, festivals, dédicaces...,  Illustration time : Ma vie d'Illustratrice,  J'ai testé...,  Zoom sur…

Vive les mangas à Paris : exposition Naoki Urasawa

J’ai découvert le travail du mangaka japonais Naoki Urasawa lors du Festival BD d’Angoulême. Une magnifique exposition lui était consacrée.

Je ne connaissais pas du tout cet artiste avant de voir son exposition car je suis beaucoup moins fan de manga aujourd’hui… et pourtant, son univers est tellement riche et parfaitement maîtrisé que j’ai eu envie d’écrire un article dessus pour vous partager cette belle trouvaille !

A Angoulême, j’étais pressée par le temps donc je n’avais pas pu bien profiter de l’expo comme je l’aurais voulu, donc quand j’ai vu qu’elle était à l’Hôtel de Ville de Paris, je m’y suis précipitée !! (Bon, en réalité, j’y suis allée dans les derniers jours haha)

Ce que j’adore chez Naoki Urasawa, c’est le trait fin et expert de cet artiste. On voit bien qu’il maîtrise parfaitement les techniques d’encrages, mais il gère aussi très bien l’anatomie, les expressions, la mise en scène et bien d’autres choses encore… comme les trames ! J’ai été époustouflée de voir autant de minutie dans le travail de ses pages de BD. D’ailleurs, je restais le nez collé devant chaque page plusieurs minutes à observer les traits de plume, les trames, les brillances…

Voir son expo m’a tellement inspirée pour mes propres dessins ! C’était des planches de BD originales, donc on pouvait encore mieux apprécier chaque détail. Et je pouvais aussi voir sur ses pages la passion et la joie de dessiner de l’artiste.

Ce que j’ai aussi aimé chez Naoki Urasawa, c’est sa sincérité. Il y avait une vidéo qui tournait en boucle dans l’expo et on pouvait voir une interview de l’artiste qui expliquait comment il travaillait et ce qu’il voulait transmettre à ses lecteurs. Je l’ai trouvé humble, vraiment touchant et humain. Il ne se prenait pas du tout au sérieux.

D’ailleurs, il y avait aussi des dessins datant de l’enfance de Naoki. On pouvait donc voir son évolution à travers le temps. Je trouve ça vraiment bien car les enfants peuvent se sentir encouragés et se dire qu’ils peuvent aussi arriver à un tel niveau de maîtrise grâce à la pratique. Et en parlant de pratique, c’est bien la première fois que je vois autant de jeunes (assis par terre) en train de s’entraîner à recopier des dessins. Il fallait limite les enjamber parfois haha ! La relève est déjà dans la place, ça m’a vraiment fait plaisir de voir l’intérêt des jeunes pour le dessin.

Tout ça m’a donné envie de lire les mangas de Naoki, j’en ai emprunté à la bibliothèque. J’adore son univers graphique, on verra si j’accroche à son univers scénaristique !

Enfin voilà, je vous laisse avec quelques images de l’exposition 😀

A voir jusqu’au 31 mars à l’Hôtel de Ville de Paris !

Enjoy !

TeeNa 💖

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *