Il était une fois un elficologue

« Késako ??! », me direz-vous.

Il y a maintenant presque 1 an, j’entendais parler pour la première fois de ce néologisme inventé par l’écrivain français Pierre Dubois.

Qui dit elficologue, dit elficologie. Oui, vous avez bien compris, ces termes concernent les elfes et plus largement l’étude des folklores et mythologies elfiques du monde entier. En gros, c’est la science des elfes, quoi ! C’est dingue de créer tout un travail autour de créatures qui n’existent pas (à ce que je sache, en tout cas… Après, c’est comme les licornes hein, on sait jamais haha !)

Vous ne voyez sûrement peut-être pas encore où je veux en venir…

Quand j’ai pris connaissance de ce terme, j’ai vraiment rigolé en disant que ça n’existait pas et j’en riais encore plus. Puis, j’ai été impressionnée en voyant que ce terme existait vraiment. Mais, ce qui m’a le plus frappée, c’est l’audace dont Pierre Dubois a fait preuve en inventant son propre métier et en créant un terme pour le qualifier. C’est ce qu’on appelle faire de sa passion son métier. (Est-ce que j’ai le droit de devenir siestologue et de créer la siestologie si je suis passionnée par les siestes ?)

On est censés entrer dans des cases bien précises et des métiers clairement définis par la société (et plus ou moins reconnus socialement) : pompier, policier, caissière, avocat, médecin, instituteur et j’en passe. La liste est longue et il est attendu des citoyens qu’ils fassent leur choix dans cette liste finalement.

Mais, qui a dit qu’on était obligé de se conformer à ces « prisons professionnelles » ?

Je vois souvent sur les sites comme Linkedin ou Viadeo des profils avec des listes de métiers interminables… Comme si la personne en question n’avait pas su faire son choix et portait toutes les casquettes des métiers qui lui plaisent. Parfois, ce sont mêmes des métiers qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Certains peuvent considérer cette pluralité professionnelle comme une qualité et la preuve d’une grande polyvalence, mais je me dis d’ailleurs que ça peut prêter à confusion et on peut penser que ça prouve plutôt que cette personne ne sait pas faire des choix et qu’elle s’éparpille. Donc c’est n’est pas forcément vendeur dans tous les cas de figure.

Pourquoi ne pas tout simplifier et ajouter de la fantaisie et du piment à la Vie et créer son propre métier ou inventer le terme qui lui correspond le mieux ?

Moi qui adore inventer des mots et jeux de mots, je me suis lancé le défi de créer une profession atypique et qui me représente bien. J’avoue commencer à me sentir à l’étroit dans les définitions « illustratrice », « auteure BD », « dessinatrice de BD »… c’est tellement stéréotypé, fade et réducteur que je n’arrive plus à m’y reconnaître aujourd’hui…

Je suis en plein « rééquilibrage professionnel » vu toutes les nouvelles cordes que j’ai récemment pu ajouter à ma harpe récemment… (Pourquoi dire un arc, au fait ? Il n’a jamais plus d’une corde à ce que je sache…)

Enfin voilà ! C’était tout…

Soyons fous et réinventons la langue française 😉

Much Love to you all ❤

TeeNa

 

Expédition en direct des locaux de NRJ 12

J’ai eu l’occasion, il y a quelques semaines, de vivre une expérience insolite : j’ai visité les locaux de NRJ 12 !

C’est une chaîne que je ne regarde plus du tout, depuis que je n’ai plus de télé… (Eh oui, ça existe des gens qui vivent sans télé, et ils s’en portent plutôt très bien, d’ailleurs :))

Bon, perso, je suis arrivée hyper en retard car j’avais trop mal calculé le temps de trajet qu’il me faudrait depuis mon nouvel appartement, donc l’organisatrice m’a dit à regrets qu’ils ne pourraient pas attendre mon arrivée car il fallait commencer à heure précise, du fait que Cyril Drapeau, qui faisait la visite, avait prévu un créneau précis à nous accorder. Ce que j’ai parfaitement compris, c’était mon erreur. Mais, bizarrement, quelque chose m’a dit que vu que j’étais déjà dans le métro 9 (et même s’il me restait encore une dizaine de stations avant d’arriver au point de rendez-vous), je pouvais à tout hasard quand même y aller… La meuf qui ne comprend pas le « Non » haha !

Donc, vu que je n’avais plus d’impératif de temps, j’ai pu profiter du chemin et du soleil matinal sur Paris, j’ai même pris le temps de m’arrêter prendre des photos. Je suis arrivée dans les locaux de NRJ 12 en mode « on sait jamais, sur un malentendu, je peux quand même rejoindre le groupe qui fait la visite » ! Je me présente à l’accueil (2 personnes très gentilles me prennent en charge) en disant que j’avais rendez-vous pour visiter les locaux, on me dit que malheureusement le groupe est parti depuis longtemps et que par contre si j’ai le numéro de l’organisatrice, je peux lui demander de revenir me chercher… sauf qu’elle m’avait clairement dit au téléphone que c’était mort, mais je voulais pas le leur dire sinon mon plan d’incruste tombait à l’eau. Et, là, quelque chose me dit de regarder la fenêtre teintée derrière l’accueil, je reconnais la silhouette de l’organisatrice et je le dis aux deux « hôtes d’accueil ». Ils l’appellent et elle vient. J’explique que c’est moi qui ai appelé et je demande si c’est toujours possible de rejoindre le groupe… Et elle me dit « Oui ! » (Alleluia )

J’ai réussi mon coup et vécu un très agréable moment pendant la visite. J’ai pu comprendre comment fonctionnait la chaîne NRJ 12 et voir l’envers du décor, ce que j’adore !! 😀

Morale de l’histoire : n’acceptez jamais le « Non » (même s’il est ferme et convaincant) avant d’avoir vraiment tout tenté ! Et aussi, rien ne sert de courir (« sans Cherrios » haha), appréciez la vue et prenez le temps de savourer le chemin !

Parfois, on est tellement pressés d’atteindre nos objectifs qu’on ne fait même plus attention aux leçons disséminées tout au long de la route. Ces leçons sont pourtant essentielles pour la suite des opérations car en avançant dans la Vie, on grandit, on mûrit et on change sa façon de voir les choses, on a donc besoin d’ouvrir notre conscience pour évoluer. C’est comme dans les jeux vidéo, on récolte les « outils » qui permettent d’augmenter notre force vitale, ce qui nous rend plus forts pour pouvoir passer au niveau supérieur.

La Vie nous envoie sans cesse des messages, des synchronicités, comme on les appelle dans le jargon spirituel. Il faut être assez humble et ouvert d’esprit pour les voir et saisir les chances qui s’offrent à nous, au lieu de se verrouiller et de rester fixés sur ce qu’on a décidé au départ. Il arrive qu’une fois ces objectifs atteints, on se retrouve avec un goût amer dans la bouche et on se dit « Ah ! Tout ça pour ça ? », on est déçus et on n’arrive même pas à apprécier ce qu’on a obtenu, alors qu’on s’est pourtant déchaînés pour l’avoir. C’est ce qu’on appelle l’insatisfaction, certains parlent même de perfectionnisme, pensant que c’est parce que ce n’était pas exactement ce qu’ils voulaient qu’ils ne sont pas encore heureux.

Nombreux sont ceux qui en sont victimes dans notre société, ce qui fait d’ailleurs tourner le système car on en veut toujours plus. Et le problème, c’est qu’on se sent tellement vides qu’on cherche à combler ce gouffre qu’on ressent avec des choses extérieures à nous et des objets matériels, le nouveau smartphone à la mode, la dernière robe tendance, le dernier 4×4 Mercedes ou on se marie, on fait des enfants, on s’engage dans un boulot qui ne nous fait pas vibrer, pour être acceptés socialement. On cherche la reconnaissance dans le regard des autres alors qu’on ne s’accepte même pas soi-même.

Vous me direz « mais quel rapport entre ta visite des locaux de NRJ 12 et ton délire sur l’insatisfaction ? » J’avoue qu’au début, je me suis dit que je partais dans un total HS, mais en fait non, c’est carrément cohérent car la télé est le siège de l’image et de la fiction. Et c’est encore plus le cas pour une chaîne de « télé réalité ». Je me demande d’ailleurs pourquoi ils ont appelé ça comme ça car ce sont plutôt des « télé irréalité », on nous montre des choses à mille lieues de la vraie Vie. Le problème c’est que peu de personnes mettent un filtre et savent faire la part des choses… Je pense particulièrement aux jeunes générations qui peuvent penser que ce qu’elles voient à la télé représente la Vie « normale » ou comme elle devrait être. Il faut être vigilants et rester connectés à soi-même et ne pas se laisser distraire par le brouhaha extérieur.

Comme le disait si bien Steve Jobs : « Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire. Soyez insatiables. Soyez fous. »

Enfin, voili ! C’est en tout cas mon avis et chacun est bien sûr libre de ses pensées et de sa propre vie.

Après mon laïus philosophique, je vous laisse avec les quelques photos que j’ai prises à NRJ 12 ! Enjoy 😉

img_6155

img_6085

img_6086

img_6091

img_6097

img_6110

img_6112

img_6146

img_6149

TeeNa ★

Crédits photos ©TheBreakfastDevil.com