L’auto-édition, le financement participatif ou la revanche des artistes

Ce titre sonne un poil Star Wars avec la Revanche des Sith haha ! Ça se voit à peine que je baigne dans la Pop Culture depuis mon enfance…

Mais, parlons plus sérieusement…

Dans un article précédent sur le quotidien des auteurs jeunesse, je parlais des conditions de vie dans le secteur de l’édition et des pratiques des éditeurs… Bon, j’avoue, je n’ai pas pu m’empêcher de cracher mon venin sur eux, (j’aurai l’air bien bête si un jour un éditeur honnête veut travailler avec moi xD) mais ce qui m’horripile, c’est l’inertie dans laquelle restent certains artistes, ce qui permet à ce système esclavagiste (utilisons les grands mots) de perdurer.

Si personne ne s’en plaignait, ce serait la belle vie sous le sunlight des tropiques, mais j’entends trop de personnes grommeler et ne rien faire pour changer les choses tout en continuant à subir…pour pouvoir continuer à se plaindre… c’est un vrai cercle vicieux, en fait !

Heureusement, Internet et sa magie ont permis de changer la donne ! Et, aujourd’hui, grâce à des sites comme Ulule ou Kickstarter et leurs amis, plus personne n’est obligé de dépendre du bon vouloir d’une poignée de gens coincés de la rondelle qui veulent garder le monopole…et le fric aussi. Le milieu de la BD n’est pas le seul touché. On retrouve aussi les mêmes pratiques dans le monde de la musique, voilà pourquoi beaucoup d’artistes cherchent des solutions pour se passer des grosses majors et c’est tout à leur honneur !

Revenons-en aux dessinateurs car c’est le domaine que je connais le mieux.

Au début, on pouvait imprimer ses propres livres grâce à des plateformes en ligne, mais une fois son livre imprimé, il fallait encore le diffuser et si on avait un très petit réseau, vu que peu de personnes étaient au courant de l’existence du livre, il était plus difficile de trouver des acheteurs.

Mais, aujourd’hui, la vraie révolution, c’est le financement participatif (ou crowdfunding… mot facilement imprononçable) !!

Le financement participatif, qu’est-ce que c’est ? Voici la définition officielle du gouvernement :

« Le financement participatif, ou crowdfunding  (« financement par la foule ») est un mécanisme qui permet de collecter les apports financiers – généralement des petits montants -d’un grand nombre de particuliers au moyen d’une plateforme sur internet  – en vue de financer un projet. Deux parties sont mises en présence : l’épargnant qui souhaite investir une certaine somme d’argent dans un projet auquel il croit et le porteur de ce projet qui ne possède pas les fonds nécessaires pour le mettre en œuvre.»

Donc, comme c’est si bien expliqué, Internet permet la rencontre du porteur de projet et des investisseurs (ou contributeurs).

Aujourd’hui, l’auto-édition est donc facilitée grâce aux plateformes de financement participatif. Pour moi, c’est la revalorisation du travail de l’artiste et tout l’argent lui revient (ou la majeure partie), ce que je trouve beaucoup plus logique ! En plus, le contact avec le public est différent, on crée une sorte de « famille » qui voit grandir le projet, (du stade embryonnaire à l’accouchement) et y contribue comme s’il l’avait créé avec nous. Les liens sont plus profonds et ça crée une vraie communauté autour de l’histoire et des personnages.

Pour ma propre expérience du financement participatif pour Rodham Willows, j’ai pu constater avec émotion l’implication de mes contributeurs. Ils connaissaient mes personnages et s’y étaient attachés avant même d’avoir lu ma BD ! En même temps, je m’étais donnée à fond : j’avais fait une vidéo (montée par moi-même YES !!), présenté les personnages principaux et montré quelques planches de dessins. Le but étant de donner envie aux gens de me soutenir d’en savoir plus et de me soutenir dans cette aventure en y prenant part.

Avec ce procédé, les gens se sentent donc bien plus impliqués que s’ils avaient seulement acheté ma BD après sa création.

Personnellement, voir autant de personnes que je connaissais ou non, me soutenir, m’a vraiment touchée. Ça m’a donné la force de continuer à dessiner dans mes pires moments de doute et d’angoisse car je savais que quelqu’un attendait de découvrir ma BD quand elle serait finie. Quand je croisais les gens que je connais qui avaient contribué à ma campagne, ils me demandaient toujours en premier lieu comment avançait mon projet et où j’en étais dans la BD.

Bon, j’avoue que ça m’a aussi mis le stress et amplifié certaines angoisses car j’avais le désir de perfection et la peur de décevoir et d’avoir vendu du rêve… Mais, à part ça, j’ai vraiment adoré partager ce projet qui me tenait à cœur depuis plusieurs années avec d’autres personnes.

Pour moi, c’est la clé du Salut, c’est donc ça : pas d’éditeurs, pas de diffuseurs, personne pour me saouler ni pour me brider et me dire de retravailler mon histoire, mes personnages, de changer de style de dessin, etc. Et personne pour m’enlever MON pain de ma bouche, non mais !

Après, chacun pense ce qu’il veut. Mais, j’aimerais que les personnes qui se plaignent des pratiques injustes des éditeurs et de leurs copains, se bougent pour trouver d’autres solutions et reprendre leur vie en main, au lieu de se lamenter continuellement sur leur sort… !

Ce sera mon mot de la fin !

Much Love to you all ❤

TeeNa

Financement participatif BD Rodham Willows

Je travaille en ce moment sur un projet qui me tient à cœur depuis très longtemps : ma BD Rodham Willows.

La BD, j’en fais depuis que j’ai commencé à dessiner. Au début, ma sœur tenait le rôle de scénariste, mais j’ai très vite ressenti le besoin de voler de mes propres ailes et de créer mes propres histoires…certes, sans queue ni tête à l’époque, mais au moins je dessinais exactement ce que je voulais. J’ai créé des dizaines de BD, j’ai encore le carton plein à craquer de toutes mes créations. Et aujourd’hui, je me lance en tant que professionnelle et en indépendante.

Je passe par l’auto-édition pour mon projet car je veux pouvoir garder cette liberté de création et traiter des sujets qui me touchent. Je vais lancer une campagne de financement participatif pour récolter la somme nécessaire à l’impression de mon album.

Si vous aimez la BD, l’action et le suspense, ma BD est faite pour vous !

Dans les grandes lignes : Rodham Willows, c’est un comics d’aventure à tendance fantastique, où se mêlent action, suspense et intrigues politiques.

C’est l’histoire de Nola, une jeune fille perdue dans sa vie d’étudiante.

Les jours se suivent et se ressemblent. Tous ses amis ont déjà un travail et trouvé leur voie, mais elle commence à douter clairement de ses choix et de son avenir. Un jour, alors qu’elle rejoint sa tante, à son bureau dans le plus grand quotidien de la ville, cette dernière lui parle d’une opportunité : devenir pigiste pour le groupe de presse. Pour Nola, cette perspective est une planche de salut qu’elle saisit ! Elle doit écrire un article qu’elle enverra à sa tante avant la fin de la semaine afin de voir si elle peut convenir au poste. Partie en quête d’un sujet brûlant, Nola tombe sur un scoop qui va changer sa vie et celle de ses amis à tout jamais…

J’ai tourné une vidéo de bande-annonce où je montre quelques dessins et planches :

Si vous voulez soutenir mon premier projet BD, c’est par ici que ça se passe :

https://www.bulbintown.com/projects/bd-rodham-willows-tome-1

Merci pour votre soutien ! 😀

TeeNa ★

Expo TeeNalistic Art, le reportage !

TeeNalistic Art, après l’expo, le reportage !

J’ai été interviewée sur mon exposition pour Canal Coquelicot (télévision du 77). En moins de 6 mois, c’est la deuxième fois que je passe sur leurs ondes, la gloire est proche, j’vous le dis ! xD

Voici la vidéo du « reportage » (ça dure moins de 2 minutes). On me voit à partir de 5’00 :

Enjoy ! 🙂

TeeNa ★

Exposition TeeNalistic Art

Oyez, oyez !

Je vous annonce par la présente l’arrivée de ma nouvelle exposition TeeNalistic Art. Elle est visible depuis hier, le 27 septembre et ce, jusqu’au 1er novembre 2016, à la Mairie annexe de Noisiel (juste en face de la gare !)

Le vernissage a donc eu lieu mardi 27 septembre, en présence du Maire de Noisiel et de son adjointe à la Culture. J’étais assez impressionnée par le nombre de personnes qui se sont déplacées : on était une trentaine. Bon, ça semble peu comparé à certaines expo, mais moi je compare à ma première expo à la MJC de Noisiel en 2013, où on était 10 à tout casser (dont la plupart des personnes présentes étaient ma famille et mes amis…) donc forcément, on pouvait que faire mieux !

Le montage de l’expo a été assez fastidieux, mais j’ai constaté qu’en 3 ans, j’ai « pris de la bouteille », comme on dit. Je trouve mon travail beaucoup plus professionnel et même mon regard a évolué car je savais comment bien mettre mes dessins en valeur. J’ai même vendu quelques dessins dès le soir du vernissage. Je ne m’y attendais pas du tout !

Je vous laisse avec quelques photos 🙂

S:6 TRAVAUX-EN-COURS ARCHIVESCULTURE- ANIMATIONCulture7-sais

img_5607

img_5657

img_5658

img_5666

img_5800

img_5802

img_5616

14424745_939764332822253_1445891529898654648_o

14424858_939764506155569_5546315843393877599_o

14434836_939764356155584_6236529189120826838_o

14434938_939764436155576_6530703754093181032_o

14500482_939764392822247_9175403289650005800_o

14525192_939764159488937_6971497008548470542_o

 Si vous passez voir mon expo, laissez-moi un petit mot dans le Livre d’or, ça me fera plaisir 😉

TeeNa ★

Interview pour le magazine Noisiel Infos

Je ne sais pas d’où vient l’expression « avoir son quart d’heure de gloire », en tout cas, j’ai eu le mien ce mois-ci ! 😀

La mairie de Noisiel m’a interviewée pour réaliser un portrait de moi pour le magazine Noisiel Infos ! J’étais vraiment hyper extatique à cette idée car c’était un de mes souhaits, vu que j’habite cette ville, d’y être reconnue pour mon métier d’artiste. Cette interview a fait suite au portrait de moi diffusé sur Canal Coquelicot en mars dernier (j’ai fait un p’tit article là-dessus ici)

En tout cas, mon portrait est paru dans le numéro 114 du mois de juin 2016. Je peux le cocher sur ma liste maintenant hihi

Je vous montre les photos ^^

Portrait Noisiel Infos001

Portrait Noisiel Infos002

Quart d’heure de gloire kiffé par…

TeeNa ★

Comic Gone 2016

Cette année, pour la troisième année consécutive, j’ai participé à la Comic Gone de Lyon, organisée par l’association BDCinéGoodies. Comme d’habitude, les comics ont investi l’Hôtel de Ville de Lyon pour cet évènement et le public était au rendez-vous !

J’ai même rencontré des célébrités de la Franco-belge, comme Jean-Yves Mitton.

Bon, trêve de bavardages et place aux photos qui en diront plus sur ce festival ! 🙂

IMG_1931

IMG_1932

IMG_2028

IMG_2018

IMG_2014

IMG_2002

13383472_10207976060972215_1207411895_o

Évènement testé et approuvé par…

TeeNa ★

Free Comic Book Day 2016

Il y a 1 an, je participais pour la première fois au Free Comic Book Day (http://thebreakfastdevil.com/marathon-free-comic-book-day-2015/), cet événement qui convie les fans de comics à venir récupérer des BD gratuites dans les librairies dédiées à nos super héros préférés.

Cette année, j’ai eu la chance de dédicacer, avec le Drink N Draw Paris, à la toute récente librairie comics de Cour Saint-Émilion, Central Comics grâce à l’association ComicVerse.

À peine arrivée à 11h30, j’ai été surprise de voir que les gens faisaient déjà la queue depuis plusieurs heures, sachant que la boutique n’ouvrait qu’à 14h le samedi… Quand on est fan, on ne compte pas visiblement !

Bref, trêve de blabla et place aux photos :

IMG_0938 Continue reading

Interview sur Canal Coquelicot, la télé du 77 !

Bon, je sais parfaitement que vous n’avez jamais entendu parler de Canal Coquelicot. Normal, si vous ne vivez pas dans le 77, vous avez très peu de chance d’avoir déjà regardé cette chaîne… à moins de connaître un habitant de ce département.

Bref, ce qui nous intéresse ici (enfin, moi, en tout cas, ça m’intéresse ^^), c’est que j’ai découvert cette chaîne de télé quand j’étais au collège et je me suis toujours dit qu’un jour, j’y passerai. Pourquoi ? Je ne savais pas, mais je voulais qu’on y parle de moi. Eh ben, ceux qui disent que les rêves ne réalisent jamais vont devoir ravaler leur venin car j’ai pu cocher cet objectif sur ma liste des 100 choses à réaliser avant de mourir (haha) !

Une journaliste est donc venue m’interviewer chez moi car je travaille à domicile en tant qu’indépendante. Je lui ai montré mes travaux en cours et parlé de mes projets à venir cette année. Mais, le mieux, c’est de vous laisser regarder le reportage de l’édition du 9 mars 2016. J’apparais à partir de 4’36 😀

Expérience surkiffée par…

TeeNa ★

Liens :

http://www.canalcoquelicot.fr/