Si le flux instinctif m’était conté…

Alors, le sujet de cet article peut déplaire à certains d’entre vous. J’annonce donc tout de suite la couleur (c’est le cas de le dire) pour que vous puissiez passer votre chemin si vous le souhaitez…
Je vais parler des…règles ! Oui, les règles… Non, pas les règles d’autorité, ni les règles pour tracer des traits…

Je parle bien ici du cycle menstruel ! Voilà, le mot est lâché !

Mais, contrairement à ce qu’on pourrait attendre de moi concernant ce thème, je ne vais pas parler des règles pour m’en plaindre ou en dire du mal. Non non ! J’aimerais plutôt apporter un autre regard sur le sujet.

Je pense que vous êtes nombreux à avoir vu ces pubs pour les tampons Tampax, il y a quelques années, avec une vieille bobo acariâtre censée représenter Dame Nature (ça se saurait si elle était aussi moche…) qui apporte un cadeau empoisonné à une pauvre femme innocente qui n’a d’autre choix que de subir son destin (donc d’avoir ses règles tous les mois et de se sentir plus sale que la saleté…) Dans la pub, la solution pour se sentir enfin bien, c’est de mettre ces couches. Désolée pour le terme, mais c’est la vérité. On nous bassine avec le fait de devoir devenir propre pour ne plus porter de couches quand on est petits, mais pour nous, les femmes, on trouve normal de se réhabituer à en porter dès l’apparition de nos premières règles. Bon, c’est vrai que c’est une fierté sur le moment, on se sent Femme et adulte… mais, c’est sans comprendre tout ce qu’implique réellement le port de serviettes hygiéniques…

Apparemment, ces bouts de plastique seraient censés nous offrir « la liberté d’oublier nos règles »…
On nous bassine avec nos règles depuis des millénaires en nous rabâchant que c’est dégueu, sale, que ça pue… Dans de nombreux pays, les femmes, à cette période du mois, sont considérées comme impures…

Et pour ce qui concerne les hormones soi-disant plus élevées et qui justifieraient des sautes d’humeur de bipolaires chez les femmes, j’y crois pas du tout.

Qui n’a jamais entendu « T’es chiante, t’as tes règles ou quoi ? » ou « Elle est soupe au lait ces derniers jours… Ah, c’est parce qu’elle a ses règles… » Tout autant de remarques qui enferment les femmes dans un état de dépendance et d’impuissance face à la force de la Nature… et des hormones…

Nombreuses sont celles qui se sentent condamnées à enchaîner et alterner toute leur vie les couches ou les tampons, et beaucoup ont hâte d’atteindre la ménopause pour ne plus avoir à subir ces douleurs et ces désagréments mensuels.

Dans le genre nouveauté, il y a désormais les cup, dernières trouvailles des industriels, qui sont censées libérer les femmes de leur misérable condition de raz-de-marée hémorragique ambulant mensuel, mais qui, au final, ne sont qu’un bouchon de silicone fourré dans la minette… Désolée pour la vulgarité, mais c’est la vérité !

Il y a 2 ans et demi, j’ai découvert une technique qui a vraiment révolutionné ma vie : le flux instinctif !!

Alors, qu’est-ce que c’est ? Pour faire simple, je dirai que c’est le fait de laisser la possibilité au corps de s’auto-réguler. En d’autres termes, on ne met aucune protection hygiénique, ni serviettes, ni tampons, ni cup… ni rien, et on laisse le corps gérer le débit de sang tout seul.

Quand j’ai testé cette méthode pour la première fois, j’avais peur de me retrouver au milieu d’un bain de sang, mais contre toute attente :  non, ça ne coule pas plus… bien au contraire ! Le corps comprend très rapidement qu’il n’y a rien pour récupérer le sang et il attend bien sagement qu’on aille aux toilettes pour « envoyer la sauce », c’est ça qui est fabuleux, carrément magique !

Et, ce qui est encore plus magique, c’est la sensation que j’ai eu en pratiquant le flux instinctif, comme si je venais enfin de comprendre mon corps et que j’étais totalement alignée avec lui, en paix.

Je conseille de tester cette technique comme un jeu. Ça devient excitant d’avoir ses règles, on a hâte de voir comment on peut réussir à « contrôler son flux » et je trouve ça beaucoup plus léger comme façon de voir les choses.

Voici une chose sur laquelle méditer !

Much Love to you all ❤

TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *