Relations toxiques, Drama Queen, vampires et autres Détraqueurs

Avez-vous déjà connu une personne en présence de laquelle toute votre joie vous quitte instantanément ?

Si oui, vous êtes au bon endroit car ce qui va suivre pourrait bien vous intéresser !

Ah l’amitié ! Quelle belle invention… enfin oui, quand on est entouré des bonnes personnes surtout. Sinon, ça peut vite devenir un calvaire voire un cauchemar !

L’amitié, comme l’Amour, met en jeu des émotions et des liens très forts entre les « protagonistes » d’une relation, ce qui peut créer de la Joie, du bonheur, de la complicité… mais, aussi des situations douloureuses, des rancœurs, des déchirements ou des drames.

Ici, nous parlerons du Côté Obscur de certaines relations, mais aussi de « l’envers du décor » chez certaines personnes. Ces vampires, suceurs de bonne humeur, qui aiment se nourrir de notre joie, en nous laissant aussi vides et ravagés que des coquilles de noix…

Il faut être très vigilant car toutes les personnes de notre entourage peuvent être concernées. Il ne s’agit pas que de personnes sadiques et bien décidées à faire souffrir les autres. Il peut aussi s’agir de l’amie malheureuse qui ne fait que ressasser ses déboires, du cousin pessimiste, de la tante grognon, du conjoint qui est convaincu qu’il est malchanceux et traîne sa misère partout où il va, etc.

Je pense d’ailleurs qu’il s’agit bien plus souvent de personnes insupportables par accident.

Pour ma part, j’en ai connu pleins, de ces dépressifs anonymes, ces personnes qui étaient aussi joyeuses qu’un rat crevé. Parfois, j’avais même l’impression d’être un aimant et d’attirer tous ceux qui traînaient dans le coin. J’ai compris, bien plus tard, qu’ils n’étaient en fait que le reflet de ma propre détresse intérieure… Pas facile à accepter car on ne veut jamais faire partie des sources du problème… Mais, le jour où j’ai accepté de voir que le seul point commun entre toutes ces personnes qui me pompaient l’air…c’était MOI, je me suis paradoxalement sentie libérée !! Comme si je venais de trouver la clé qui m’aiderait à sortir de mes schémas relationnels.

Bon, il m’a fallu encore quelques années avant de tout bien comprendre et d’arrêter de me fader des relations pourries, mais j’avais au moins pu avancer sur un point ! C‘était donc le premier pas primordial à faire.

J’ai compris aussi ce qui entrait en jeu quand j’étais en contact avec ces personnes. Je dirais qu’ils agissaient un peu comme des « trous noirs sur pattes », qui absorbaient ma joie de vivre. Pour rappel, un trou noir est « un objet céleste si compact que l’intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper ».

Donc, en présence d’un « trou noir sur pattes » (donc pas un vrai trou noir dans l’espace car si vous en croisez un un jour, c’est juste « Adieu »), il n’est impossible de ressentir de la joie ni aucune sorte d’émotion positive car illico, l’autre vous fait redescendre à son bas niveau vibratoire. Oui, parce que le trou noir n’aime pas déprimer seul, il lui faut des compagnons de déprime et plus il en a, plus il est rassuré et peut se vautrer dans son auto-apitoiement. Les autres se montrent alors compatissants de tant de malheur.

Ces trous noirs qui, comme les Détraqueurs dans Harry Potter, vous aspirent dans leur champ gravitationnel du malheur et du mal-être et vous emprisonnent en vous empêchant d’éprouver toute forme de joie ou de bonheur peuvent aussi être des Drama Queen en puissance.

Est-il encore utile de présenter sa Majesté la Drama Queen ? (qui peut d’ailleurs parfaitement être un mec malgré le terme « Queen »)

Les Reines (ou Rois) du drame sont très fortes aussi pour cultiver les situations désastreuses desquelles elles pourront se délecter en se plaignant à larmes chaudes, tout en attendant des autres qu’ils les consolent, sinon attention aux reproches et à la culpabilisation ! Je dirais que les Drama Queen sont des pros de la manipulation. Souvent, ils créent eux-mêmes des drames pour pouvoir se plaindre… et se faire plaindre.

J’ai connu plusieurs Drama Queen. C’étaient des personnes normalement constituées du cervelet et qui étaient, au premier abord, très gentilles. Mais, quand il s’agissait de se faire passer pour une victime, elles étaient championnes. Ce qui m’estomaquait le plus, c’était leur habileté à provoquer des situations dramatiques les unes après les autres. Parfois, elles me demandaient mon avis avant même de créer la situation problématique et je donnais des conseils judicieux (en tout cas, selon moi), Madame Drama Queen consentait à dire que c’était la meilleure décision à prendre…mais, Oh surprise ! Elle choisissait au dernier moment de faire totalement autre chose… qui faisait tout dégénérer et qui la faisait souffrir atrocement… Pourquoi ??? Pourquoi choisir consciemment l’option qui fait souffrir ?

Quand on est une Drama Queen, tout est bon pour attirer l’attention. Je crois qu’il y a même une addiction au drame et à la douleur. Je pense qu’à une certaine période de ma vie, j’ai été une mini Drama Queen… Voilà ! je l’ai avoué, maintenant je peux aller de l’avant haha !

C’est une sorte de cercle vicieux duquel on se retrouve prisonnier. Le pire, c’est de ne pas savoir à quoi on joue. Il faut quelqu’un qui trouve les mots pour nous ouvrir les yeux sans qu’on le maudisse. Il faut énormément d’humilité pour accepter d’écouter les autres et surtout de se remettre en question. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est vital !

Je pense que pour sortir de relations toxiques, se libérer de l’emprise des vampires, Drama Queen ou autres Détraqueurs, il faut une bonne dose de courage. Et si vous faites vous-mêmes partie de ces hurluberlus, c’est surtout l’humilité qui vous aidera à casser le cycle de vos addictions au malheur et au drame. Trouvez-vous des habitudes plus saines comme le tricot par exemple !

En tout cas, pour ma part, je suis bien contente d’avoir fait le ménage dans mes amis et je peux dire aujourd’hui que j’ai réussi à développer des relations beaucoup plus saines qui m’aident à grandir et à révéler ma plussoyance !

Pour moi, un ami devrait toujours souhaiter le meilleur pour vous, et, si ce n’est pas le cas, commencez à vous poser des questions…

Much Love to you all ❤

TeeNa

Laisser un commentaire