• Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

    « Devenir la meilleure version de soi-même » : la dictature de la plussoyance

    Je vois de plus en plus souvent cette injonction à « devenir la meilleure version de soi-même » dans les magazines, sites, articles feel good et de développement personnel. Je n’avais jamais eu aucun problème avec ça… mais ça, c’était avant. A force de toujours chercher à m’améliorer, j’ai remarqué que j’ai développé une sorte de boulimie, il fallait que je sois différente, toujours mieux… toujours plus à l’opposé de moi-même finalement… Ce réflexe de vouloir absolument me changer quoi que je fasse a fini par me faire douter de moi… Etais-je à la hauteur ? Etais-je assez bien pour vivre la Vie dont je rêvais ? N’y avait-il pas quelque chose que je…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

    La Vie comme une pelote de laine

    Dans l’Univers, tout est interconnecté. On entend souvent dire ça, sans vraiment comprendre de quoi il retourne. Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ? Je vais tenter ici de vous expliquer ce que moi je comprends quand il s’agit d’interconnexion. La première fois où j’ai vraiment compris ce concept, c’était en 2013, quand j’ai vu le film Le Secret sur la Loi de l’Attraction. Je devais faire un article sur ce sujet depuis un bail déjà… Je mettrai un lien vers le film en fin d’article pour que vous puissiez vous faire votre propre avis à ce sujet. Bon, le film peut paraître un peu tiré par les cheveux. Ce que…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...

    Un monde d’adulescents

    Je réfléchis à ce sujet depuis des années (avec angoisse) : le fait de devenir adulte ! Si on en parlait ? Chic chic ! Commençons par une petite définition. J’en ai trouvé plusieurs : Le Larousse nous dit qu’un adulte est un individu « qui est parvenu au terme de sa croissance, à son plein développement. Qui fait preuve d’équilibre, de maturité (par opposition à infantile).» Wikipédia, quant à lui, définit l’adulte comme « un individu biologiquement stable qui, ayant acquis sa maturité sexuelle, est susceptible de se reproduire. » Alors, en théorie, c’est bien joli tout ça, mais dans la réalité, comment ça se passe concrètement ? Bah, les choses sont beaucoup moins tranchées… et joyeuses, disons-le clairement. D’ailleurs, on observe de…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...

    L’art de la procrastination !

    Je procrastine, tu procrastines… Vous avez déjà sûrement entendu parler de la procrastination, non ? Notre cher ami, le Larousse dit de cette dernière que c’est une : « Tendance pathologique à différer, à remettre l’action au lendemain » (j’adore le « pathologique », genre « t’es malade, mec ! » haha) En fait, pour simplifier, c’est cette tendance à avoir la grosse flemme et à toujours repousser aux calendes égyptiennes les choses qu’on a à faire. Et comme pour beaucoup, ça m’arrive souvent d’être atteinte de flemmingite ultra aiguë… je dirai même que ça m’arrive encore plus depuis quelques années. Ça devient même maladif… J’ai remarqué que je procrastine encore plus quand je suis déprimée. Logique ? Oui, car,…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...

    30 ans sinon rien ?

    J’ai récemment regardé un épisode de Friends dans lequel Rachel fêtait ses 30 ans et ce changement de dizaine la déprimait au plus haut point. [non je n’avais jamais vu cet épisode car avant il y a quelques mois, je détestais cette série… et de toute façon je n’aurais pas compris le message à l’époque car j’étais trop jeune] Ce qui la faisait surtout bader, c’était le fait qu’à 30 ans, elle ne soit ni mariée ni maman. Apparemment, c’est établi comme un devoir de tout être humain. Seuls sont respectés ceux qui ont tous les attributs requis au passage de certaines décennies. A 10 ans, on va à l’école… Bon…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...

    Le champ lexical de la culpabilité

    Je ne sais si vous utilisez souvent l’expression « j’avoue » ? Elle a fini par se faire sa place dans le langage courant, au même titre que « bon courage » (à tout hasard). J’utilisais cette expression à outrance, sans même m’en rendre compte et avec une amie, on l’avait même customisé et on disait « je nie » à la place, en mode private joke. Mais, il y a quelques temps, une nouvelle phrase s’est tapé l’incruste dans mon vocabulaire : « c’est pas ma faute ! » Là, j’ai commencé à réfléchir à ce que tout ça pouvait réellement renfermer et j’ai fait un flashback au collège en relevant tous les éléments du… champ lexical de la culpabilité !! (sisi,…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...

    Si le flux instinctif m’était conté…

    Alors, le sujet de cet article peut déplaire à certains d’entre vous. J’annonce donc tout de suite la couleur (c’est le cas de le dire) pour que vous puissiez passer votre chemin si vous le souhaitez… Je vais parler des…règles ! Oui, les règles… Non, pas les règles d’autorité, ni les règles pour tracer des traits… Je parle bien ici du cycle menstruel ! Voilà, le mot est lâché ! Mais, contrairement à ce qu’on pourrait attendre de moi concernant ce thème, je ne vais pas parler des règles pour m’en plaindre ou en dire du mal. Non non ! J’aimerais plutôt apporter un autre regard sur le sujet. Je…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

    Childless VS Childfree

    Depuis plus de 40 ans, il existe une tendance de plus en plus fréquente aux États-Unis : les parents sans enfants… par choix ! On les appelle les “Childfree”. Le terme est apparu pour la première fois en 1972, grâce à un journaliste du Times, qui voulait faire connaître au grand public la possibilité de choisir un autre style de vie, à l’opposé des diktats de la société, sans pour autant ressentir de la culpabilité. Au début, le terme était Childless, mais il y avait une dimension de manque induite dans le mot « less », donc ça a été modifié. En France, ce phénomène est encore assez récent… et il reste…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

    La boussole de la Joie

    Nos sociétés modernes sont basées sur la recherche et l’assouvissement du plaisir. Or, qui dit plaisir, dit forcément souffrance à un moment donné car, ce sont des opposés qui s’attirent l’un l’autre, comme deux faces d’une même pièce, pile et face. Prendre du plaisir à un moment induit obligatoirement la souffrance, ou une sensation de vide qui fait rechercher un nouveau plaisir à assouvir, quand ce plaisir s’évanouit. S’il y avait bien quelque chose qui m’horripilait avant, c’était entendre cette vérité ! Et je crois que c’est parce que je ne l’avais jamais comprise en fait… La première erreur est en fait celle de rechercher le plaisir, cet état éphémère, fugace…

  • Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

    2018, mange des huîtres… why not !

    En ce début de nouvelle année, je tenais à vous souhaiter plein d’Amour, de Paix et de Joie ! Je suis persuadée que ce sont les 3 faces d’une même pièce qui contribuent à notre bonheur. Le Bonheur ! On en souhaite beaucoup dans les voeux de Bonne année et… on est censés être tous à sa recherche. Mais, qu’est-ce donc ? Alors, non, je ne vais pas me lancer ici dans le développement d’une théorie sur le bonheur. J’ai lu une phrase qui m’a interpelée dans un magazine et ça m’a fait réfléchir. Cette phrase disait : « le bonheur se cache peut-être dans notre manière de voir le monde ». Je pense que c’est…