Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

Le syndrome de la page blanche : panne d’écriture quand tu nous tiens…

Ça fait plusieurs semaines que je commence des articles et j’arrive pas à en finir un seul. Normalement, j’essaie d’écrire un article toutes les semaines au moins, mais là je sais pas ce qu’il se passe, j’ai l’impression de faire face à une panne d’écriture…

C’est vraiment très frustrant car j’adore écrire mes articles, ça me détend et je peux me vider la tête de tout ce qui tourne en boucle dedans. Ça me permet de « dérayer » le disque qui tourne en permanence en mode pilote automatique… Mais là, nada, niet, nothing… pas une ligne !

En même temps, je dis ça et je suis en train d’écrire justement. C’est malin d’écrire sur le fait que j’arrive pas à écrire héhé

Donc non, le but de mon article n’était pas de donner des solutions pour contourner le syndrome de la page blanche puisque j’y fais face moi-même…

En plus, j’ai des sujets tellement cool que j’ai envie de traiter et sur lesquels j’ai commencé à écrire…

Bon, je me dis que si j’arrive à finir cet article sur ma panne d’écriture, c’est plutôt bon signe, non ?!

Je me rappelle à l’époque de MSN, j’avais un « blog », une page où j’écrivais des mini articles. Rien à voir avec mes articles actuels sur ce blog-ci. C’était souvent très court et déjà très drôle, mais la particularité de ces articles, c’était que j’écrivais pour ne rien dire. Mes amis m’en faisaient la réflexion, mais ça ne les empêchait pas de me lire quand même. J’avais créé un personnage qui s’appelait Mme TeeNa, c’était une voyante qui prédisait l’avenir. J’avais même créé un univers avec mes amies, les Grognasses. J’avais aucune limite sur ce blog car quasiment personne ne le lisait vu qu’il était caché. C’était vraiment génial, je partais dans mes délires sans aucune retenue.

Avec le temps, je crois que ma plume s’est perfectionnée et affinée. Et je peux aujourd’hui traiter des sujets qui me passionnent et réussir à toucher les autres par mes mots. Je me sens tellement alignée quand mes doigts glissent sur le clavier et que je déroule ma pensée sans filtre.

Je crois que le plus grand cadeau, c’est que les gens me disent qu’ils ont été touchés par ce que j’ai écrit et que ça les a aidés à comprendre une situation qu’ils vivaient. Finalement, c’est aussi pour ça que j’écris : pour toucher le cœur des gens et leur apporter une lueur d’espoir, diffuser et étendre l’Amour. Ça peut paraître cul-cul la praline, mais je m’en fiche car c’est ce qui résonne en moi et c’est ça qui me fait vibrer !

J’ai beaucoup hésité à écrire sur cette panne d’écriture… Je me disais que j’allais peut-être saouler les gens qui liront mon article… Mais, si je peux aider une seule personne qui se sentira comprise et réconfortée, ça vaut clairement le coup, en fait ! Et j’ai envie de prendre le risque de déplaire.

Pourquoi toujours chercher à plaire, après tout ?

C’est trop fatiguant d’être lisse et de ne jamais sortir des cases… Je m’y sens à l’étroit, dans ces cases… J’ai envie de les exploser, moi !

J’aimerais bien être totalement déconditionnée et juste pouvoir vivre ma vie sans me préoccuper de ce que les autres pensent de moi… J’y arrive bien plus qu’il y a quelques années, mais j’ai parfois des rechutes violentes qui dérapent vite vers l’auto-sabotage et l’auto-flagellation… voire l’auto-apitoiement.

Je suis comme ce bébé éléphant, prisonnière des conditionnements des limitations mentales, virus attrapés dans mon enfance. Mais, qui dit virus dit aussi anti-virus !

Si je regarde en arrière, je peux voir à quel point j’ai évolué en très peu de temps. Y’a 2 semaines, je n’étais par celle que je suis aujourd’hui. Et, dans 2 semaines, je ne serai pas celle que je suis aujourd’hui non plus. Chaque jour, j’apprends à me connaître davantage et je m’adapte à mon propre rythme, j’apprends à me respecter au maximum. Je gagne en compassion pour moi-même, donc pour les autres aussi. Je fais de mon mieux pour sortir du jugement, même si c’est très addictif et que j’y suis peut-être accro…

C’est pas vraiment l’heure du bilan de fin d’année car 2018 n’est pas encore finie. Mais, on entre dans le dernier tiers de l’année et comme d’habitude, la rentrée apporte son lot de nouvelles opportunités et de belles surprises.

Je sens une fin d’année riche en belles expériences. Une belle récolte grâce à toutes les belles graines semées ces derniers mois, ces dernières années.

Je fais ma Mme TeeNa avec mes prédictions, là haha !

Bref, j’écrivais à la base pour dire que j’avais un blocage avec mes articles, mais vu que je viens d’en écrire un, je peux rayer ce problème ! Youpiii dansons la Carioca (8)

Much Love to you all 💖

TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *