Change tes circuits neuronaux !,  J'ai testé...,  Zoom sur…

Le nouveau système scolaire : l’Ecole de la Vie

J’ai récemment eu une prise de conscience importante : et si la Vie était un simple apprentissage ?

Une sorte d’école (bon, sans les notes, les punitions et les profs relous, cons et barbants of course…) où le seul but serait de faire tous types d’expériences enrichissantes, sans aucun jugement et sans aucune conséquence.

Comme je le disais dans un article précédent, nous sommes les seuls à teinter nos expériences. On les juge positives ou négatives quand on les regarde à travers nos lunettes équipées des filtres teintés de nos croyances.

Si on met nos filtres négatifs, tout ce qu’on expérimentera se teintera de négativité et on le vivra très mal. Et inversement, si on choisit de porter nos lunettes avec des verres aux filtres positifs.

Quand on est enfant, on a un libre-arbitre bien plus souple car on n’a pas encore conscience des notions de bien et de mal, positif ou négatif, ON EST, point !

On est à fond dans l’instant présent, 100% connecté à notre corps et à nos émotions, qu’on laisse librement circuler et nous traverser sans honte. On ne retient rien, on est en accord avec le flux de la Vie.

Bon, je parle pour la plupart des enfants, il y a bien sûr des exceptions.

Je trouve qu’on a perdu l’habitude de s’applaudir pour nos réussites…et pour nos erreurs. Pourquoi toujours se flageller quand on a l’impression d’avoir “échoué”?

Qu’est-ce que l’échec sinon un jugement totalement arbitraire sur des attentes débiles et pas alignées avec qui on est réellement ?

En se focalisant sur un éventuel échec, on ne voit pas la valeur de ce qu’on a mis en place pour se dépasser, traverser ses peurs et agir quand même, sortir de sa zone de confort et aller au bout des choses. Ça, c’est poubelle quand on n’a qu’une vision manichéenne du monde.

Et quel est l’intérêt, à part nous plomber plus, nous décourager et nous dissuader de passer à l’action à nouveau ?

On oublie qu’avant d’avoir réussi à marcher, on est tous tombés des centaines de fois, si ce n’est pas plus, et pourtant, on nous applaudissait à chaque fois qu’on essayait de se mettre debout et même quand on se vautrait. On avait un comité de soutien à fond derrière nous et notre propre détermination a porté ses fruits et un jour on s’est mis debout et on a tout simplement marché.

Est-ce qu’on est resté là à se dire : “Nan mais franchement quel nullos, j’aurais dû réussir à me mettre debout encore bien plus tôt…” NON ! Et pourtant, c’est exactement ce qu’on fait en tant qu’adultes.

Quand on réussit à atteindre un objectif qui nous tenait à cœur, il arrive souvent que l’amertume accompagne la joie, puis la remplace ni vu ni connu. Et finalement, on se reproche de n’avoir pas su agir différemment, ce qui fait qu’il n’y a plus aucune place pour savourer ce qu’on vient d’accomplir.

De manière générale, je pense qu’on réfléchit beaucoup trop… On nous a appris à se prendre la tête: regardez rien qu’en maths avec les “problèmes”… qu’est-ce que je détestais cet exercice… “Si le train A part de la gare D à 5h, à quelle heure arrivera-t-il à la gare Y ?” Mais, qu’est-ce que j’en sais, moi ? Regarde sur ratp.fr et lâche-moi les baskes !

 

On réfléchit, on pense, on décortique, on creuse, on psychote, on radote, on trépigne, on maugrée, on maudit, on se prend la tête et… on ne vit pas !

On est toujours dans le passé ou dans le futur mais tellement rarement dans le présent. D’ailleurs, si on était plus souvent dans le présent, je suis persuadée qu’on irait parfaitement bien et beaucoup mieux !

Si la Vie est une école, pourquoi ne pas se mettre en position d’observateur et goûter à tout, toucher à tout, tout tester (bon, je ne parle pas des drogues et trucs du genre hein, soyons sérieux 2 secondes…). On pourrait simplement suivre l’élan de notre cœur, écouter ce que nous susurre notre Âme et suivre les papillons. Qu’est-ce qui nous empêche de faire ça ?

 

Les fois où je me suis écoutée et où j’ai suivi mon intuition, j’ai pu vivre des expériences vraiment merveilleuses et tellement fabulistiques !

Par exemple, en 2015, je me suis lancée et j’ai réalisé mon rêve d’enfant de partir au Québec ! À partir du moment où j’ai posé cette intention, tout s’est mis en place pour m’aider à atteindre mon objectif, c’était vraiment magique ! J’avais un peu peur car c’était la première fois que je partais aussi loin toute seule, mais je me sentais poussée à partir.

A la base, je voulais vivre au Canada depuis l’âge de 10 ans, sans y avoir jamais mis un orteil haha. Quand j’y suis finalement allée, j’ai changé d’avis et vous savez quoi… il n’y a eu aucune conséquence ! Je me suis juste autorisée à changer d’avis et c’était parfaitement ok pour moi.

Ce voyage d’1 mois au Québec a été vraiment génial et hyper enrichissant, je me suis rencontrée là-bas, j’ai découvert toutes les ressources que j’avais en moi et dont je n’avais même pas conscience. J’ai pu voir ma force, ma détermination et ma persévérance ! J’ai pu enlever des grosses couches de personnalités qui ne m’appartenaient pas et je suis revenue en France beaucoup plus légère et plus moi-même ! C’était une véritable renaissance !

Et tout ça a été possible car j’ai été attentive et réceptive aux signes que la Vie m’envoyait concernant le Québec. Et surtout, j’étais assez connectée à moi-même pour sentir que l’idée de partir là-bas résonnait en moi, ça me faisait vraiment vibrer.

Toutes les expériences que j’ai vécues, toutes les personnes que j’ai rencontrées m’ont permis de voir que j’ai déjà tout à ma disposition et qu’il suffit que je demande ou que je me serve en fait !

C’est comme si on va au resto en attendant que le serveur devine ce qu’on veut, non, il faut passer commande en disant clairement ce qu’on veut et là, on pourra être servi. Il y a même des personnes qui ne prennent même pas la peine de se déplacer jusqu’au resto mais qui espèrent quand même avoir ce qu’elles veulent… Bon, pour être honnête, ça m’est souvent arrivé par le passé d’attendre d’être servie sans avoir au préalable bougé ne serait-ce qu’un orteil, mais j’ai appris de mes “erreurs” et j’ai pu rectifier !

Le plus simple, ça pourrait être ça : s’autoriser à se tromper et juste changer d’angle sans aucun jugement.

J’ai en tout cas envie d’aller vers plus de cette douceur envers moi-même !

Et vous, ça vous tente ?

Si vous aimez mes articles, pensez à les partager à votre entourage 😉

 

Much Love to you all 💖

TeeNa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *