La tyrannie de Noël ou le diktat de l’idéalisation des fêtes de fin d’année ! (1)

Oui, j’ai osé ! Cet article ne va sûrement pas plaire à tout le monde, surtout que c’est justement dans quelques heures… mais, qu’importe ! Les fans de Noël, si vous ne voulez pas que votre sensibilité soit heurtée, passez votre chemin… 😀

Il y a quelques années, j’ai eu un ras-le-bol de Noël… Oui ! Et non, je n’ai pas honte de l’avouer.

A l’époque, j’ai pensé que c’était parce que j’avais « perdu mon âme d’enfant » (cette idée me déprimait, d’ailleurs…) Je voulais à tout prix retrouver la « magie de Noël » qui opérait toujours avant. J’ai pensé que c’était parce que je n’aimais pas ma vie à la Fac car comme beaucoup, j’ai dérivé de filières en filières avant d’accepter que ce système pourri n’était tout simplement pas fait pour moi. Je me suis toujours sentie trop à l’étroit dans les mini cases dans lesquelles la société (et ses représentants) essaient de nous faire rentrer à grand renfort de coups de pieds dans la face, si on ose résister !

Mais, aujourd’hui, je kiffe ma vie et pourtant, je ressens une indifférence pour Noël encore une fois… S’il n’y avait pas toutes ces pubs et si je n’entendais pas les gens stresser car ils ne savent pas quoi offrir à leurs proches (quand ils ne dépriment pas à cause des dettes qu’ils vont engendrer pour ces maudits cadeaux…ou des kilos qu’ils vont prendre pour le Réveillon), je ne me serai même pas souvenue que c’est Noël.

Je réalise que je suis passée à autre chose, Noël n’a plus la même saveur…et ce n’est pas parce que j’ai perdu mon âme d’enfant, non, elle est toujours intacte ! En parlant d’âme d’enfant, ça me rappelle une anecdote quand j’étais petite : mon père m’avait forcée à appeler le Père Noël (astuce très maline pour savoir ce que veulent les enfants et les berner en leur faisant croire que c’est bien ce gros balourd libidineux qui leur apporte leurs cadeaux), j’ai finalement céder et j’ai demandé un camion de Barbie, eh bien, je l’attends toujours !

Je ne comprends pas l’intérêt de faire croire aux enfants à l’existence du Père Noël…vu leur déception et leur sentiment de trahison quand ils réalisent que c’est faux et qu’on s’est bien foutu de leur trombine depuis qu’ils sont nés… La preuve, je l’ai encore en travers de la gorge ce fichu camion de Barbie, plus de 20 ans après haha ! Vous me direz que c’est pour apprendre aux enfants à rêver…euh, bah je pense que quand ils savent la vérité, ils se sentent tellement ridicules d’avoir rêvé que certains doivent même décider de ne plus rêver et deviennent ainsi un terrain fertile pour devenir des adultes rageux ! Oui, je vais loin, mais on ne sait jamais quels peuvent être les dégâts causés par nos mensonges et le manque de respect, parce que pour moi, manipuler les enfants, c’est abuser de leur confiance et les prendre pour des imbéciles… Si vous ne me croyez pas, rappelez-vous de votre réaction quand on vous a menti étant enfant et que vous avez découvert la vérité par la suite…

Il y a aussi le chantage fait aux enfants, ce que je trouve de plus honteux concernant Noël ! L’astuce du « le Père Noël perverophile t’apportera les cadeaux de ta liste seulement SI tu as été sage cette année ». On apprend ainsi aux enfants qu’il faut mériter la joie, le plaisir…et le bonheur finalement. On te donne quelque chose seulement SI tu agis comme on le souhaite, SI tu es l’enfant sage qu’on désire avoir. Je trouve cette mascarade assez malsaine en fait ! Surtout que les enfants interprètent tout ça à leur sauce et qu’ensuite, ils développent des personnalités inaptes au bonheur…car ils ont intégré qu’il fallait toujours donner quelque chose en échange de ce qu’on veut dans la vie, donc ils pensent ne pas mériter d’être heureux.

Je trouve qu’il y a trop de pression autour de Noël. D’ailleurs, par rapport au fait que les enfants intègrent qu’il faut être gentil pour avoir ce qu’ils veulent, j’ai une autre anecdote. Quand on était petits, mon frère était un vrai monstre (quasiment toute l’année), il est né vers Noël et bizarrement vers cette période, il devenait tout mielleux, serviable et gentil car il avait compris que sinon, il aurait que dalle pour son anniversaire ET pour Noël. Très malin, le mioche ! Mais, je trouve que ça enlève toute la magie de cette fête car il faut être dans le calcul pour voir ce qu’on a mérité ou pas, selon le fait qu’on a été assez gentil ou pas, et même si on estime avoir été parfait, les parents peuvent voir les choses autrement. Bref, je devrai carrément écrire un mémoire là-dessus, je ne pensais pas avoir autant de choses à dire sur les fourberies des adultes haha.

Je vous quitte ici et vous souhaite quand même un Joyeux Noël, même si je sais que nombreux seront ceux qui vont devoir porter un masque social bien lourd ce soir… Moi, j’ai décidé de le réduire en miettes !

Vous saurez comment dans mon prochain article. Patience ! Noël dure presque deux jours donc j’ai coupé mon pavé en deux 😉

TeeNa ★

Laisser un commentaire