La tyrannie de Noël ou le diktat de l’idéalisation des fêtes de fin d’année ! (2)

Voilà, c’est fini ! Je n’ai vraiment pas senti que c’était Noël… Je me rends juste compte que c’est devenu (et ça a toujours été, en fait) une grosse opération commerciale et marketing dont profitent les grosses boîtes qui se gavent sur le dos des consommateurs…consentants certes, mais manipulés, bien qu’un peu beaucoup moutons sur ce coup-là…

Si vous ne me croyez pas, il vous suffit de vous renseigner sur l’invention du Père Noël, dont je parlais dans l’article précédent. Ces couleurs ne vous rappellent rien ? Le rouge et le blanc ? Coca ? (tiens, on retrouve beaucoup cette marque dans mes articles, ces temps-ci…) Je croyais naïvement que le Père Noël était juste une « remasterisation » du bien connu Saint-Nicolas, mais pas seulement, Coca a ajouté sa touche perso en lui donnant un design correspondant à sa charte graphique of course. Je me suis toujours demandé pourquoi cette marque faisait des pubs avec des ours qui buvaient du Coca sur la banquise pour Noël …quel rapport avec cette fête au juste ? Genre, « buvez du Coca pour passer un merveilleux Noël ! » Allô ? Et le pire, c’est que ça marche en plus…

Et si on y regarde de plus près, toutes les marques mouillent la chemise et rivalisent d’idées pour marquer les esprits durant cette période de fêtes, il faut sortir son épingle du jeu à tout prix et c’est à celui qui aura les projets les plus fous ! Si on ne remet rien en question, on devient des marionnettes et on obéit aux règles de cette société de consommation qui nous force chaque année à rejouer le même scénario débile ! (enfin, quand je dis « nous », c’est plutôt « les autres » car personnellement, ça fait des années que je n’ai pas offert de cadeaux de Noël et non, je n’ai pas honte de ça non plus !)

Ce qui m’énerve, c’est cette obligation de faire des cadeaux, des courses et des dépenses inutiles et démesurées pour cette fête qui n’a pas de réel fondement ! C’est comme si offrir le plus beau et le plus gros cadeau prouvait à nos proches qu’on les aime, alors que ça n’a aucun rapport. Le geste en perd tout son sens à mes yeux car la spontanéité n’est plus. Et, c’est en prenant part à une conversation sur ces fameux cadeaux que j’ai compris qu’il y avait un énorme problème. Je me suis surprise à « mentir » quand les deux personnes avec qui j’étais parlaient de leur difficulté à trouver le cadeau parfait qui fera mouche… J’ai fait comme si j’avais également le même problème, je n’ai pas dit grand-chose en fait, je me suis juste retenue de dire que je n’offrirai pas de cadeaux…comme les années précédentes ! Pourquoi ? Parce que c’est mal vu, bien sûr ! Et aussi et surtout pour ne pas gaspiller mon énergie dans un débat sans aucun intérêt… car après tout, c’est mon choix et personne ne peut me forcer à offrir des cadeaux de Noël si pour moi, ça n’a aucun sens ! Et non, ce n’est pas par radinerie que je ne me plie pas à cette tradition…ou plutôt à cette injonction. Je préfère largement offrir des cadeaux à tout autre moment de l’année, quand je le choisis en fait ! Je trouve que ça fait bien plus plaisir quand il n’y a aucune occasion…enfin, c’est mon avis et je le partage avec moi-même ! Quand je vois certaines personnes partager des photos de leur sapin au pied duquel s’amoncèlent des dizaines de cadeaux…je me dis « à quoi bon ? » ! Je ne comprends pas l’intérêt d’autant de futilités…

Vous me direz que « c’est une fête familiale, l’occasion de partager un bon moment en famille… » Bah, ça dépend la famille qu’on se fade chaque année à ces réunions hypocrites. Vous ne me ferez pas croire que vous adorez revoir votre tante acariâtre qui vous demande quand est-ce que vous allez vous trouver un vrai métier ! Et ce cousin imbu de sa personne qui se vante de sa vie de rêve autour du monde alors que vous vous êtes coincé dans votre train-train quotidien dans la grisaille parisienne ! Votre oncle qui pue du bec et qui adore parler à moins d’un millimètre de vos narines. Et le pâté en croûte immonde de votre nièce que vous vous forcez à avaler avec le sourire (jaune) en lui assurant que c’est vraiment divin. La grand-mère ne rattrape pas le niveau en vous harcelant pour la énième fois avec son envie nombriliste que vous lui donniez des petits-enfants avant qu’elle ne passe l’arme à gauche… Bon, ok, je suis mauvaise langue, c’est vrai qu’il y a des exceptions et des repas qui se déroulent dans la sincérité du cœur, la joie, l’amour and so on. Mais bon, ce n’est pas la majorité des cas, soyons honnêtes, on est entre nous !

Personnellement, quand je me suis rappelé que Noël approchait à grands pas, je me suis retrouvée agacée par l’idée de devoir ressortir le sapin et les déco en me disant que « quand même, c’est Noël, c’est une fois par an, faut marquer le coup ! »…puis, j’ai eu un stop et j’ai réalisé que même si c’est une fois par an, cette année, je n’avais pas du tout envie de décorer et que…j’étais totalement en phase avec ce choix ! Et depuis, je me sens soulagée d’assumer mon positionnement. Donc, mon sapin restera dans le garage cette fois-ci 🙂

Car finalement, Noël est une arnaque pour les enfants à qui on fait croire au Père Noël (pourquoi donc ?) et pour les adultes qui doivent se ruiner en cadeaux inutiles pour ne pas passer pour des radins. Franchement, ce rituel bizarre me laisse de plus en plus perplexe chaque année et je compte y résister aussi longtemps que ça dépendra d’un profit commercial pour les grosses boîtes…

Les gens sont-ils à ce point formatés qu’ils ne réfléchissent même plus à leurs dépenses (tiens, une question rhétorique) ? Pourquoi s’endetter à faire des courses de Noël pour offrir des cadeaux que les autres vont s’empresser d’aller échanger une fois que vous aurez le dos tourné ? Finalement, les gens ne cèdent-ils pas aux sirènes de la société de consommation à Noël pour ne pas être mal vus, rejetés, traités de radins ? Et le conditionnement pour passer des fêtes stressantes car il faut kiffer ces moments, que tout soit parfait et se gaver comme des oies (pour pouvoir culpabiliser ensuite et faire la résolution de débuter un énième régime dès le 1er janvier), on en parle ou bien ?

Tradition méga bidon testée depuis moche lurette et plus du tout validée par…

TeeNa ★

Laisser un commentaire