J'ai testé...,  Mode x Design,  Zoom sur…

La Petite Robe noire se dévoile à la Maison Guerlain des Champs-Elysées

Si vous êtes fans de parfum et de Guerlain, vous avez sûrement visité l’exposition La Petite Robe noire, variations autour d’un mythe qui s’est fini il y a quelques semaines à la boutique Guerlain sur les Champs-Elysées. L’expo a duré 2 mois… Perso, je n’étais même pas au courant, c’est grâce à un évènement Meetup que j’ai pu y assister.

J’étais assez intriguée car j’adorais déjà la pub (peut-être car je dessine)…après le parfum, je n’en suis pas spécialement fan (je reste fidèle à Lanvin hihi). Mais, l’univers graphique du parfum La Petite Robe noire est vraiment sympa !

Cette « mini expo » (oui, parce qu’il y avait 3 photos qui se battaient en duel) proposait de revenir sur l’histoire et les origines du parfum. C’était donc 9 tirages vintage de Diane Arbus, Henri Cartier-Bresson, Mario Giacomelli, William Klein, Helmut Newton, Irving Penn, David Seidner et Jeanloup Sieff qui étaient exposés dans le salon privé de la Maison Guerlain. Tout ça a été rendu possible grâce à la participation de la Maison Européenne de la Photographie. On peut donc les remercier ! Je pense que je ne serai jamais entrée dans la boutique sans cette expo… Pour être honnête, je suis passée des dizaines de fois sur les Champs-Elysées et je n’avais jamais remarqué qu’il y avait une boutique Guerlain, pourtant je suis assez observatrice en général… Donc, bonne surprise ! J’en ai profité pour me balader et prendre quelques clichés que voici…

IMG_9107b

IMG_9117b

IMG_9119b

IMG_9130b

IMG_9126b

IMG_9127b

IMG_9128b

IMG_9129b

IMG_9132b

Il faut savoir que le photographe chinois Liu Bolin, l’as du camouflage, a contribué à l’expo en imaginant une installation détournant des flacons et des roses de Bulgarie, principal ingrédient du parfum.

Les étudiants des Gobelins ont également mis la main à la pâte en réalisant 15 projets vidéo de quelques secondes chacun.

Sinon, j’ai surtout adoré le livre explicatif de la conception de la bouteille de parfum, avec des matériaux comme le cristal et l’argent massif. Trop magique de voir le « coffrage » en argent taillé à la main ! (Bon, ce livre parlait aussi du parfum Shalimar, mais j’ai du mal avec ce nom bizarre donc j’occulterai ce détail…)

C’est tout pour le moment ! Le prochain article en fera chanter plus d’un 🙂

TeeNa ★

 

Infos pratiques :

http://www.meetup.com/fr/

http://www.liubolinart.com/

 

Crédits photos ©TheBreakfastDevil.com

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *