Art, Expos, festivals, dédicaces...,  J'ai testé...,  Ma vie de Rédactrice,  Zoom sur…

Exposition Au fil du siècle : histoire de tapisserie à la Galerie des Gobelins

J’ai assisté au vernissage presse de l’exposition Au fil du siècle à la Galerie des Gobelins. Je n’étais encore jamais allée dans cette galerie et j’ai vraiment apprécié l’accueil qui m’a été réservé, très chaleureux !

Cette exposition présente en exclusivité une centaine de chefs-d’œuvre de la tapisserie qui ont été réalisées au cours du siècle dernier, entre 1918 et 2018 et qui sont montrées au grand public pour la première fois.

Vous pouvez également admirer ces œuvres depuis le 10 avril et ce, jusqu’au 23 septembre 2018.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en y allant et j’ai vraiment adoré découvrir cet univers de la tapisserie que je ne connaissais pas du tout !

On a plutôt pour habitude de marcher sur les tapis, mais là, on est happés par l’historique de cet objet qui est si familier et qui est pourtant encore rarement vraiment connu.
Il y avait les commissaires de l’exposition qui nous faisaient la visite, tout en nous faisant plonger dans l’envers du décor et nous racontait de belles anecdotes.
J’avais l’impression de voyager à travers l’histoire et ça m’a même donné envie d’aller plus loin et de visiter les Manufactures des Gobelins, dans lesquelles on peut voir les artisans en train de fabriquer les tapisseries. Ce sera peut-être le sujet d’un nouvel article, qui sait !

 

J’ai appris des tas de choses passionnantes au cours de ma visite. En voici une petite liste :

– L’âge d’or de la tapisserie était l’époque du Moyen-Age et que les plus anciennes tapisseries retrouvées datent du 12ème ou 13ème siècle. C’étaient, par exemple, les rois qui faisaient des commandes spécifiques aux manufactures pour qu’elles réalisent les tapis qu’ils voulaient. Et, selon les époques, les commandes variaient. Pendant les périodes de guerre, il pouvait y avoir un ralentissement de la production et c’était surtout des demandes différentes, comme vous le constaterez sur la photo ci-dessous.

En tout cas, c’est vraiment stylé ! C’est comme si on voulait un nouveau tapis pour son salon et qu’on appelait la manufacture en disant : « Bonjour, il me faudrait un tapis de 3m sur 10, me représentant dans toute ma gloire, merci bien ! »

– On appelle les artisans qui tissent les tapis des liciers.

– Il y a différentes sortes de tissage pour les tapis, on utilise des termes comme « savonnerie », qui désigne les tapis « moelleux ».

– Pour arriver à faire ces tapis à l’aspect doux et moelleux, les métiers de « haute lice », positionnés à la verticale, sont utilisés avec un point noué. Les tapis plus « plats » sont obtenus grâce à des métiers de « basse lice », positionnés à l’horizontale.

– La matière première utilisée pour confectionner les tapis est la laine ! Mais, on peut l’agrémenter de fils d’or ou d’argent, à l’époque en tout cas, je ne sais pas si ça se fait aussi souvent de nos jours.

– Les liciers fonctionnent comme un orchestre avec le Chef de pièce en guise de Chef d’orchestre.

– Il y a différentes manufactures de tapisserie spécialisées dans des tissages particuliers. Pour n’en citer que quelques-unes, on compte La Manufacture des Gobelins, créée en 1662 par Louis XIV, spécialisée dans la fabrication de tapisseries de haute lice. La Manufacture de Beauvais, créée en 1664, tisse, quant à elle, des tapisseries de basse lice.

J’ai pu interroger brièvement une des commissaires de l’exposition, Lucile Montagne. Je me demandais comment les artisans passaient d’un tableau à un tapis. Elle m’a appris qu’il y a tout un procédé qui est mis en place. Il y a bien sûr un dialogue entre l’artiste et les liciers pour réaliser la reproduction la plus fidèle possible. Il faut donc bien choisir le type de tissage (point noué ou « plat »), les couleurs, etc. Ensuite, l’œuvre est reproduite en beaucoup plus grand sur ce qu’on appelle un carton, qui est comme une partition et qui va permettre aux liciers de savoir comment représenter l’œuvre.

 

J’en ai beaucoup dit, je vous laisse avec quelques photos de l’exposition, qui est donc à découvrir jusqu’au 23 septembre 2018.

 

Enjoy !

 

TeeNa 💖

Infos pratiques :

Galerie des Gobelins

42 Avenue des Gobelins, 75013 Paris, France

http://www.mobiliernational.culture.gouv.fr/fr/expositions-et-evenements/au-fil-du-siecle-19182018-chefsdoeuvre-de-la-tapisserie

 

Crédits photos ©TheBreakfastDevil.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *