La fièvre acheteuse des soldes d’hiver

Vous êtes sûrement au courant : les soldes d’hiver ont débarqué !

Comment ne pas le remarquer, on ne peut pas faire un pas dans la rue sans voir des panneaux immenses annonçant « -50% sur tout le magasin », « déstockage », « les bonnes affaires, c’est seulement ici ! » ou encore « soldes monstres », « soldes suprêmes » (faudra m’expliquer ce que sont des soldes suprêmes…)

Vous ne me croyez pas ? Regardez donc ces photos que j’ai prises l’autre jour près du Printemps, à Paris. Celui qui ne sait pas que ce sont les soldes doit être aveugle…et encore, il y a aussi les pubs à la radio et à la télé donc il faut être aussi sourd…

Cette jeune demoiselle sur la photo a l’air bien égarée dans la jungle des soldes (haha ! l’interprétation à la hâte…) Personnellement, la frénésie des soldes me stresse plus qu’autre chose et je n’achète que quand j’ai vraiment besoin de quelque chose…bon, j’avoue sauf quand je vais à Primark ! Mais, c’est tellement pas cher et en plus c’est siii loin qu’on veut rentabiliser le déplacement… Ils ont bien pensé la chose, les bougres !

IMG_4911

IMG_4912

IMG_4913

IMG_4914

IMG_4923

J’ai remarqué un fait étrange ces dernières années : normalement, les soldes n’ont lieu que deux fois par an, en janvier-février et juin, quasiment un mois à chaque fois et il est censé ne pas être possible de faire des soldes à d’autres périodes, pas plus de deux fois je crois, pourtant beaucoup de magasins dépassent largement le quota et font des promotions assez régulièrement.

Après, on va me dire « oui, mais tu sais, c’est la crise ! » Ah bon ? Donc c’est logique que les boutiques fassent des promotions plus régulières car elles ne vendent pas assez, mais c’est logique aussi que les clients achètent encore plus et plus souvent alors qu’ils sont censés ne pas avoir d’argent, à cause de cette si fameuse crise ? Elle a bon dos, la crise ! On nous la sert à toutes les sauces, un peu écœurant à force, je dois dire…

On me dira aussi que faire du shopping a des vertus relaxantes (« surtout pour les femmes ! » A peine sexiste comme remarque). Mais, est-ce relaxant d’acheter des choses inutiles que vous laisserez dans un coin à peine rentrés chez vous et qui creuseront vos dettes et votre découvert à la banque ? J’avoue que j’ai du mal à comprendre certaines personnes que j’entends continuellement se plaindre de ne pas avoir d’argent, d’être à sec, « ric-rac » (celle-là je la déteste particulièrement…), d’être fauchés comme les blés…et de continuer pourtant à dépenser encore et encore, jusqu’à plus soif. Comment font ces personnes pour supporter de vivre dans cet état de stress perpétuel ? Et ne me parlez pas de la crise hein, je connais beaucoup de personnes qui n’ont aucun mal à gérer leur budget et ne sont jamais à découvert !

Je me dis que se mettre dans ces situations de manque et d’angoisse constants doit répondre à un besoin précis plus ou moins inconscient de ces personnes. Il y a forcément une satisfaction quelconque, sinon elles arrêteraient tout de suite d’avoir des problèmes d’argent… Peut-être est-ce dans un souci d’appartenance sociale pour ressembler aux autres en se plaignant d’être « encore à découvert de 400€ ce mois-ci ! » ? Ou alors pour justifier le fait de ne pas vivre la vie dont on rêve vraiment ?

Il y a aussi ces personnes qui pensent que tous leurs problèmes seraient réglés et qu’elles seraient enfin heureuses « si seulement elles gagnaient au loto» et elles mettent leur vie entre parenthèses en s’accrochant à ce rêve débile, qui, pensent-elles, les motive dans leur quotidien insipide du « métro-boulot-dodo ». Elles se disent « je serai heureux quand… j’aurai gagné au loto/ j’aurai décroché un CDI/ j’aurai un copain-une copine/ j’aurai acheté mon appartement (parce que payer un loyer tous les mois, c’est jeter l’argent par la fenêtre)/ j’aurai enfin obtenu ma promotion» Et au final, elles ne sont jamais heureuses car elles sont toujours dans l’attente de quelque chose d’autre donc ne peuvent pas savourer ce qu’elles ont déjà. Elles cherchent le bonheur à l’extérieur d’elles et essaient de combler leur vide intérieur avec des choses matérielles… On sait tous que ça ne marche pas sur le long terme ! La société de consommation fait bien son travail et réussit à nous faire croire qu’en achetant la nouvelle cafetière Senseo, notre vie va changer… Voilà pourquoi je n’ai plus de télé ! Pour ça et aussi parce que j’ai réalisé que je perdais mon temps à regarder des conneries lobotomisantes au lieu de vivre ma vie et de m’y engager…

Bon, à la base, je devais parler des soldes haha ! Mais, finalement, je ne suis pas hors sujet car les soldes servent à vous vendre ces choses matérielles qui sont censées remplir le vide intérieur que vous ressentez si vous vivez une vie qui n’a pas de sens pour vous… Mais, petit conseil : pour vous sentir comblés, cherchez plutôt vos réponses à l’intérieur de vous !

Arnaques sur pattes nommées si gentiment « soldes suprêmes » non validées par…

TeeNa ★

3 thoughts on “La fièvre acheteuse des soldes d’hiver

Laisser un commentaire